Foire aux questions, suite…

05  T.P ou taux protéique ou… plus-value du titre lait ! 

- Le taux protéïque mesuré dans le lait est une valeur ajoutée au litre de lait.Il fait parti des acteurs favorables la rémunération du quota lait livré  par l'éléveur.

Celui-ci peut-être très différent d'une vache à l'autre et d'un troupeau à l'autre;le stade de lactation joue un rôle important sur le taux relevé par la laiterie;mais 70 % de la résultante provient de l'alimentation.En effet l'état corporel des VL,le potentiel génétique ,le niveau énergétique de la ration (UF/KG de MS),le "ph" du jus de rumen (acidité..),la qualité et la diversité des protéines apportées (Acides Aminés type Méthionines..) ont leur mot à dire !!!

06  Fibrosité de la ration. 

ATTENTION : Ne pas confondre "fibrosité" et taux de cellulose de la ration ! En effet, lorsque l'on parle de fibrosité de ration on fait de manière générale allusion a la proportion de paroies "mécaniques" types paille,foin grossier,ensilage maïs ou herbe toutes parties rigides des ingrédients de la ration  qui vont servir à "aérer" celle-ci à l'auge et surtout à faire saliver la vache grace à la mastication (et rumination..).

07  Conservation maïs ensilage.

Le maïs ensilage bien connu d'entre tous mais encore problématique de nos jours quand à sa conservation !
L'indice de précocité, la météo et la facilité de récolte font qu'il n'est pas toujours évident de récolter un ensilage dans de bonne condition en particulier sa finesse de hachage.La problématique est la suivante : haché trop court (- de 5 mm) bonne conservation puisque peu d'air dans les couches, à l'inverse trop long ,problème de tassement et prise d'air (poches blanches).

Dans le 1 er cas, on à tendance à faire de la "bouillie"au déssilage et dans l'autre pertes considérable en volume, problème d'appétence !

08  Manque d'appétit !

Des animaux (vaches laitières, taurillons, veaux d'élevage etc...) qui manquent d'appétit, poils piqués, nonchalants, bref pas en forme... Pensez au sel pur.
Le sel (et l'eau...) sont les premiers aliments de la vie.

09  Colostrum… ou comment bien démarrer dans la vie !

Le colostrum (lait de la mère... ou du commerce congelé) doit être consommé par le nouveau-né dès la naissance (quelques litres avant 4 heures de vie). Faire avaler au jeune veau avec une tétine est préférable (le phénomène de succion active la salivation et facilite la digestion).
Attention tous les colostrums sont différents (plus ou moins riches en "anti-corps"). La préparation durant la fin de gestation a son importance !